Sans la tele de G. Geraud

Sans la télé de Guillaume Gueraud

Éditions : Rouergue
Date de parution : 2010
Nombre de page : 111

Résumé :

Tous ses camarades ont la télévision. Pas lui.
A cause de sa mère et de son oncle qui jurent que « la télé est un poison qui rend con ». Il est le seul de son école et de son quartier à ne pas connaître Goldorak et Dallas. Alors il va au cinéma. Il y voit un rat blanc aux yeux rouges. Il y voit une femme à poil cracher du sang. Il y voit des samouraïs et des cowboys et des extraterrestres. De M le maudit à Scarface, de Federico Fellini à Francis Ford Coppola, de Berlin à Chinatown.
Guillaume Guéraud raconte dans cette autobiographie les images qui l’ont fait basculer de l’enfance à l’adolescence. Et qui ont nourri tous ses romans précédents.

Avis perso :

Le personnage principal n’a pas de télé, et il est pas question d’en avoir. Après plusieurs demandes et caprices de sa part, sa mère l’inscrit au cinéma. Il découvre alors la magie du 7eme art et des films sur grand-écran.


Il n’y a pas de grand rebondissement dans ce livre, car le but de ce livre est de faire connaître de “ vieux ” films. Les films choisis sont super, et chaque chapitre se termine par un extrait, un résumé … du film dont il est question dans le chapitre concerné. Les films sont variés, il y en a pour tous les goûts et les chapitres sont courts. Chaque film illustre un passage ou un événement important de la vie du héros.

Info plus > /

En bref > De super bons films à découvrir.

Citations :

J’ai l’impression d’avoir gagné la bataille parce que, deux jours après, ma mère me fait une surprise :

_ J’ai un cadeau pour toi !

Je suis persuadé que c’est une télévision mais je ne vois rien qu’un tout petit paquet-cadeau sur la table. J’arrache le papier, pour découvrir ce qu’il y a dedans et, merde, c’est un livre. Je trouvais que le paquet avait une taille minuscule pour une télé, mais pour un livre, il est franchement énorme.

L’auteur :

Guillaume Guéraud, né en 1972 à Bordeaux, est un écrivain français. Guillaume a d’abord suivi des études de journalisme et a travaillé dans divers quotidiens régionaux. Il est notamment l’auteur du roman policier Affreux, sales et gentils qui a remporté le prix Fnac des jeunes lecteurs en 2006.
Il réalise aussi de petites leçons d’écriture « impertinentes » qu’il appelle des autofilms, réalisés avec son téléphone portable. Il les publie sur le site de partage de vidéo YouTube.

Résultat de recherche d'images
Guillaume Geraud
Bibliographie

Romans

– Cité Nique-le-Ciel (Éditions du Rouergue – 1998)
– Chassé-Croisé (Éditions du Rouergue – 1999)
– Les Chiens écrasés (Éditions du Rouergue – 1999)
– Coup de sabre (Éditions du Rouergue – 2000)
– Affreux, sales et gentils (illustré par Martin Matje) (Nathan – 2000)
– La Plus belle fille de la planète (illustré par Frédéric Rébéna) (Milan – 2001)
– Dernier western (Éditions du Rouergue – 2001)
– Apache (Éditions du Rouergue – 2002)
– Arrête ton cinéma ! (illustré par Henri Meunier) (Éditions du Rouergue – 2003)
– Ça va déménager (Éditions Thierry Magnier – 2003)
– Couscous Clan (Éditions du Rouergue – 2004)
– La Plus belle fille de mes rêves (illustré par Benjamin Samson) (Milan – 2005)
– Manga (Éditions du Rouergue – 2005)
– Je mourrai pas gibier (Éditions du Rouergue – 2006) (Adapté en BD par Alfred – Delcourt – 2009)
– La Plus belle fille de tous les temps (illustré par Laurent Richard) (Milan – 2007)
– Ça va mal finir (Éditions Thierry Magnier – 2007)
– La Brigade de l’Œil (Éditions du Rouergue – 2007) (Éditions Folio SF – 2009)
– La Grande bagarre (illustré par Olivier Balez) (Milan 2008)
– Le Contour de toutes les peurs (Éditions du Rouergue – 2008)
– Ça va valser (Éditions Thierry Magnier – 2009)
– Déroute sauvage (Éditions du Rouergue – 2009)
– Sans la télé (Éditions du Rouergue – 2010)
– Anka, roman (Éditions du Rouergue coll. DoAdo Noir 2012)

Ses albums

– La Belle est la bête (illustré par Claire Franek) (Éditions Thierry Magnier – 2002)
– Ma rue (illustré par Anne Von Karstedt) (Éditions du Rouergue – 2004)
– Arc-en-Fiel (illustré par Goele Dewanckel) (Éditions du Rouergue – 2004)
– Va savoir comment (illustré par Régis Lejonc) (Éditions Sarbacane – 2006)
– Raspoutine (illustré par Marc Daniau) (Éditions du Rouergue – 2008)
– Oméga et l’ourse (illustré par Beatrice Alemagna) (Éditions du Panama – 2008)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *